Consultation gratuite :
(Lun. - Ven. : 09:00 - 18:00 heures)

Leobendorf : un exosquelette aide à construire des machines à gaufres

Dans certaines situations de travail, il n'est pas possible de soulever des matériaux de manière ergonomique dans la production du fabricant de machines à gaufres. Dans le cas du laser à tôle, par exemple, les tôles métalliques sont découpées au millimètre près par un laser ou des pièces sont découpées. Les tôles sont ensuite soulevées de la machine à l'aide de la force musculaire.

Un exosquelette vient d'être acheté pour soulager les employés dans cette tâche. Wolfgang Schmidt, chef de département Steel Manufacturing chez Bühler Leobendorf, explique : "La santé de nos collaborateurs est primordiale. En même temps, il était important pour nous d'impliquer les employés dans la décision, car ils sont les mieux placés pour juger quels outils peuvent faciliter leur travail".

Le choix s'est porté sur un exosquelette textile qui soutient les muscles du dos et des hanches lors du levage d'objets en position penchée en avant et facilite le travail sur le laser à tôle. "En tant que test en conditions réelles dans nos locaux, nous avons commencé à petite échelle afin d'acquérir de l'expérience et de recueillir des commentaires. Si la satisfaction de nos collègues persiste, nous étendrons l'équipement", explique Schmidt.

Sept ceintures de soutien ont également été mises à la disposition des employés, afin de favoriser le maintien d'un dos droit et de soutenir les muscles dorsaux pendant le levage. Elles sont utilisées sur les plieuses de tôle. "Ces alternatives devraient être le dernier choix. Dans notre entreprise, nous veillons à soulever correctement des charges et à travailler de manière ergonomique, mais dans certains domaines, ce n'est tout simplement pas possible", souligne Schmidt.

Tom Illauer

Toutes les contributions de : 
fr_FRFrench